« FONDATION JÉRÔME SEYDOUX-PATHÉ » : JOSEPH VON STERNBERG, L’AMÉRICAIN

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

73 avenue des Gobelins, 75013 Paris

JOSEPH VON STERNBERG, L’AMÉRICAIN

Du 25 septembre au 18 octobre 2019

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé revient sur les premiers pas de la carrière de Josef von Sternberg et plonge dans l’univers de ses films muets.

La carrière de Sternberg, émaillée de faux départs, éclaire une histoire méconnue du cinéma. Elle naît dans le berceau cosmopolite de New York, se poursuit vers l’Ouest, croise la création de la MGM et le montage de la Symphonie nuptiale (The Wedding March, 1928) d’Erich von Stroheim et s’assoit enfin à la Paramount avec l’immense succès des Nuits de Chicago (Underworld, 1927).

Des gangsters des Nuits de Chicago aux marins des Damnés de l’Océan (The Docks of New York, 1928), les personnages de Sternberg incarnent la marginalité, l’érotisme et la violence.

Connu comme le « Pygmalion de Marlene Dietrich », Josef von Sternberg donne aux récits populaires et aux passions humaines le panache du mythe.  Il baigne ses drames d’une lumière contrastée et vaporeuse, dans un univers de voiles et de fumées.

Les cinq films qui restent de sa carrière « avant Marlene » (dont un fragment retrouvé il y a quelques années) donnent à voir la perfection de la grammaire cinématographique muette maniée par un réalisateur qui affirmait, dans le carton inaugural de son premier film, vouloir « filmer une pensée ».

Pour toutes informations :

www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com

 

Articles similaires

Laisser un commentaire