« GALERIE VALÉRIE DELAUNAY »: LE DERNIER SOUPER !!!

Exposition de Corine Borgnet,

GALERIE VALÉRIE DELAUNAY,

22 rue du Cloître Saint Merri, 75004 Paris

du 18 décembre au 1er février 2019

www.valeriedelaunay.com

©Atelier Find Art

Étonnant que cette galerie expose cette artiste un jour de l’Avent ! L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes ; de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l’exception du péché. C’est ce que disent les croyants, ceux qui vont prier dans cette magnifique église Saint Merri qui fait face, ou plutôt de côté, à la galerie Valérie Delaunay.

©Atelier Find Art

On y trouve en franchissant la porte, une croix en squelette de poulet, une couronne d’épine, une table en bordel avec des restes de repas que des insectes apprécient – présence du poisson of course – des tas d’ossements, bref toute la symbolique du fameux dernier souper – immortalisé par Da Vinci en une expo monstre au Louvre – un repas qui va se passer dans 33 ans ! Alors : Une iconoclaste Corine Borgnet ? Un pied de nez au calendrier ? Une critique de ces agapes païennes à outrance qui ont pris le pas sur la métaphysique ? Une aversion de la chair ? Borgnet une pessimiste sur l’humanité ? Squelette égal perte du genre ?

Au milieu de cette blancheur cadavérique ( ?), où la mort rode, on reste subjugué par tant de beauté ! La trépas n’effraie pas, ces ossements qui participent à l’élaboration des œuvres de Corine (corps in ?ahahah) aveuglent avec cette blancheur immaculée (recherche de la virginité originelle?). Corine Borgnet serait-elle perverse ? Ambiguë ? Une artiste engagée ? Vu sa démarche artistique exposée dans cet espace restreint, sûrement. Il y a chez elle un côté plus qu’obsessionnel, à la limite de l’autisme et tant de blancheur éblouissante doit bien cacher quelques noirs desseins. La galériste doit rire sous cape en proposant cette exposition. C’est à ne pas douter une végane qui s’ignore et pas prête à avaler l’hostie, ce corps du christ offert tous les dimanche à l’église d’à côté! Allez donc faire un pèlerinage à la Galerie Valérie Delaunay il vous mettra en appétit sans aucun doute.

Articles similaires

Laisser un commentaire