UA-159350346-1

« LES GRAINES QUE L’ON SÈME » : MACRON DÉMISSION !

LES GRAINES QUE L’ON SÈME

un film de Nathan Nicholovitchet avec Ghaïs Bertout-Ourabah, Clémentine Billy, Marie Clément, David D’Ingéo, Kamla Errouane, Yhadira Fabat-Dellis, Alicia Fleury…

sortie le 24 novembre 2021

L’HISTOIRE

Accusée d’avoir tagué Macron Démission sur un mur de son lycée, Chiara n’est pas sortie vivante de sa garde à vue. Bouleversés, ses camarades de classe décident alors de prendre la parole…

L’AVIS

Les Graines Que l’On Sème a été réalisé avec la collaboration des élèves de la classe de 1ère L du lycée Romain Rolland d’Ivry-sur-Seine, dans le cadre d’un atelier cinéma. Á partir de cette situation, le film déploie une puissance créatrice étonnante. Réellement le film a trouvé son origine dans ce lycée qui était en état de blocus depuis que 6 lycéens avaient été placé en garde à vue accusés de dégradation aggravée suite à la découverte sur un panneau à l’entrée du lycée Macron Démission ! C’est la proviseure qui avait déposé la plainte à la demande du rectorat! Le film questionne sur la brutalité du pouvoir et les désordres qu’il entretient. Le travail collectif de ces jeunes lycéens est stupéfiant, bouleversant de justesse. Ils se posent les questions légitimes au sujet des violences policières et la défiance qu’ils ont face à l’ordre établi. Outre le deuil, c’est la colère qui sourde à travers leurs improvisations. La réalité dépasse ici la fiction et la fiction se transforme en réalité. Comme l’exprime le réalisateur :  «…cette mort fictionnelle et symbolique, relève bien de notre réel. C’est une part de notre liberté que l’on enterre au côté d’elle – une liberté dont l’exercice nous expose aujourd’hui au risque d’une répression féroce ». Ce qui est étonnant dans ce film c’est aussi la direction d’acteurs. Nathan Nicholovitch a mélangé des amateurs et des professionnels et on défit quiconque de savoir qui est quoi. La fin du film est bouleversante de vérité avec un beau moment de cinéma (le premier plan dans le réfectoire l’est aussi). Sur des images de manifestations, devant une avancé de CRS, on entend la voix du sociiologue Bernard Friot, interpréter le texte d’Arago écrit en 1934, Réponse aux Jacobins avec le passage sur les encenseurs de la Marseillaise prêts à tout pour maintenir la permanence d’un état mensongé, violent, tricheur etc etc…Oui avec ces jeunes et avec la force de leur film et du talent de Nathan Nicholovitch , on s’associe à leurs cris, à leurs douleurs, en reprenant avec eux : Macron Démission !

Articles similaires

Laisser un commentaire