UA-159350346-1

« GALERIE BÉATRICE SOULIÉ » : AU PAIN ET Á L’EAU !

Galerie Béatrice Soulié, 21 rue Guénégaud 75006 Paris

©DR

Non ce titre provocateur, n’est pas le résultat du confinement et une manière de perdre les kilos pris pendant ce temps d’enfermement mais c’est à propos de l’exposition de Pétra Werlé « Conciliabules » avec ses petites boîtes et ses drôles de personnages en mie de pain sur gravures. Cette exposition est prolongée jusqu’à la fin du mois de mai et c’est peut-être une des rares galeries du quartier qui vaut le détour après nos privations de liberté.

©DR

Conciliabules ! : Ce sont des réunions secrètes de gens qui ont ou à qui l’on suppose de mauvais desseins. C’est là que président d’ordinaire des sentiments de malveillance ou d’hostilité. Á prendre sûrement ici au second degré car il n’y a aucun secret, tout est ouvert dans ces boîtes !

 

©DR

Oui chez Béatrice Soulié il y a toujours eu ce sens de la liberté qui flirte même avec un côté anar qui devrait être la sève de l’expression artistique, le contraire du consumérisme ambiant qui a envahi les rues de Seine, Mazarine, Guénégaud… Cette galerie a déjà fait plusieurs expositions de cette artiste atypique, singulière comme il la présente.

©DR

Depuis 1992, ce lieu est spécialisé dans l’art singulier ou Outsider-Art. Ce mouvement artistique contemporain regroupe un certain nombre de créateurs autodidactes ayant volontairement ou non établi une distance avec l’art officiel. Initié par Jean Dubuffet, ces artistes singuliers revendiquent une spontanéité face à l’intellectualisme des artistes établis. Le terme de Singulier serait apparu lors de la Manifestation Les Singuliers de l’Art en 1978 au Musée d’Art Moderne de Paris.

©DR

Fille d’un père marinier, Pétra Werlé  naît à Strasbourg et passe ses premières années entre Bâle et Rotterdam sur le bateau familial. A l’âge de vingt ans, elle commence à sculpter ses premiers personnages en mie de pain et se consacre depuis à cet art. En 1997, elle décide de s’installer en région parisienne. Si l’ensemble de son œuvre a pour principal matériau le pain, elle s’offre malgré tout une parenthèse avec Histoire(s) naturelle(s) et De la nature des choses constituées d’éléments tels que papillons, scarabées, plumes d’oiseaux, coquillages, fleurs et mousses séchées… Parenthèse fermée, depuis 2010 elle continue inlassablement et passionnément  à  travailler pour donner à voir de nouveaux mondes.

Par le truchement de l’art du détournement de gravures, Conciliabules propose ces personnages mie de pain travaillé à la salive de l’artiste, sorte de lutins farceurs, moitié humain, moitié poisson qui posent des regards ironiques, s’approprient des univers qui vont de l’illustration du monde aquatique, ornithologique, fongique. Il y a aussi des petites sculptures très touchantes, sorte d’art naïf, qui se promènent sur les meubles de la galerie, sorte d’appropriation de l’univers confiné de ce lieu magique. Il y a là une appétence à la gourmandise, à l’érotisme, à la facétie qui est d’une grande réjouissance. Il faut dire que dans cette galerie, on a le goût du bonheur, de la joie de vivre et tout y est prétexte au détournement du sérieux, de la prise de tête, de l’intellectualisme. On se souvient du temps d’avant où les jeudi en fin d’après midi, les petits gorgeons de rouge ou de blanc étaientt de mise entourés d’œuvres détonantes, étonnantes.

Hélas y’aura-t-il un après à Saint Germain Des Près ? Cette exposition nous prouve le contraire et même si une chauve souris sort d’une boîte, il ne faut pas y voir un message subliminal ; dans le nom de cet animal il y a le terme sourire. Les éclats de rire seront toujours présents dans la Galerie Béatrice Soulié!

PS : Á Marseille, 11 place aux Huiles à Marseille dans le premier arrondissement, une galerie Béatrice Soulié est ouverte depuis peu.

©DR

Pour plus d’informations sur les artistes et la vie de cette galerie :

www.galeriebeatricesoulie.com

beatricesoulie@free.fr

tel 0143545701/0663642281

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire