« PAPICHA » : UN FILM D’UTILITE PUBLIQUE !

PAPICHA

Un film réalisé par Mounia Meddour avec Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Amira Hilda Douaouda, Zahara Manel Douamandji, Yasin Houicha

sortie le 9 octobre 2019

L’Histoire

Alger, les annés 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux papichas, jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cessant pas de se dégrader, Nedjma décide de se battre en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

L’Avis

Voilà un film choc contre tous les obscurantismes. Même s’il raconte le destin de jeunes étudiantes algéroises dans les années 90, les « années de plomb », qui refusent de se laisser enfermer dans un système où la liberté de penser, de choisir son avenir, est soumis à l’oppression d’un fondamentalisme religieux il est très actuel. Au vu des événements de ces jours-ci on se sent totalement concerné par ce récit. Pendant tout le film on a la boule au ventre car on sait qu’à chaque coin de rues, « l’hydre islamiste » – masculine ou féminine – est prête à frapper. Papicha est aussi un vrai manifeste féministe mis en scène magnifiquement par Mounia Meddour et joué par de jeunes actrices éblouissantes de jeunesse, de beauté, de vitalité. En filmant avec efficacité, intelligence, sincérité, elles offrent un vrai hymne à la liberté, la sensualité à la résistance, sous toutes ces formes. Mounia Meddour a réalisé un film violent, bouleversant, d’utilité publique qui devrait être diffusé dans toutes les classes des collèges et lycées.

Articles similaires

Laisser un commentaire