« SCARLATTI NIGHT FEVER » : FRANCE MUSIQUE – VIVE FELICE !

France Musique et l’anniversaire de Scarlatti (né un 26 octobre à Naples en 1685)

Auditorium de Radio France

samedi 26 octobre 2019

Présentée avec beaucoup d’humour et d’allant par Clément Rochefort tout pailleté façon John Travolta, la soirée Scarlatti à l’Auditorium de Radio France nous en a mis plein les yeux ! Au propre comme au figurée. Des éclairages façon variétés TF1, tout dans la tronche, nous obligeaient à fermer les yeux, à écouter, plutôt qu’à regarder tous les magnifiques artistes qui se sont prêtés au jeu de cette idée originale, d’interpréter, d’improviser, quelques unes des 555 sonates écrites par Scarlatti. De temps en temps quand même, ces lumières nous ont permis de voir de merveilleux clavecinistes (Weiss, Cesari, Haas, Nuti, Raskin, Gunji, Zanzu). Avec eux on revenait aux origines de cette musique. Mais la soirée a proposé bien des surprises ; certaines étaient peu convaincantes, d’autres plus banales, d’autres surprenantes, d’autres enthousiasmantes. L’important était que le public soit heureux et que tous ces artistes en quelques minutes, le temps d’une sonate, lui apporte un peu de bonheur : totale réussite !

Les grands moments, dans le désordre, ont été offerts par la jeune Basha Slaninska à l’accordéon, le formidable Lucas Debargue au piano, les incroyables Julien Martineau à la mandoline et Adelaïde Ferrière au marimba,  les superbes Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy aux guitares et Karol Mossakowski dans une impro délirante aux grandes orgues de l’auditorium. Une idée gonflée était de faire danser Karine Gonzales, danseuse de flamenco, au son de la guitare de Llinares et plus encore Isabelle Georges de faire un numéro de claquettes accompagnée par Frédéric Hass au clavecin ! Ce même Hass aurait participé à l’élaboration des idées les plus saugrenues de la soirée !

Pour couper la suite ininterrompue de sonates, les tous jeunes ensembles Le Caravansérail et Le Stagioni ont « chanté » père et fils Scarlatti. Pour France Musique, en direct et filmé, c’était quatre heures de Scarlatti sous l’ombre tutélaire du claveciniste et rebelle, Scott Ross, mort à 38 ans, qui le premier a enregistré les 555 sonates du compositeur napolitain!

Entre deux projos insupportables voici des images de la soirée. A vous de reconnaître les artistes…ahahah

Sonate en ré majeur K.490

Sonate en la mineur K.175

Sonate en la majeur K.24

Sonate en Si mineur K.27

Sonate en si mineur K.87

Sonate en fa majeur K.438

Sonate en do majeur K.242

Sonate en mi bémol majeur K.253

Sonate en mi majeur K.206

Sonate en la mineur K.532

Sonate en si mineur K.377

Sonate en do mineur K.115

Cantate « O Qual meco Nice cangiata »

Cantate «  Pur nel sonno almen »

Improvisation

Sonate en mi majeur K.162

Sonate en sol majeur K.427

Sonate en mi mineur K.81

Sonate en ré mineur K.89

Sonate en do majeur K.8

Sonate en fa mineur K.69

Sonate en fa majeur K.437

Sonate en ré mineur K.141

Sonate en ré majeur K.33

Sonate en la majeur K322

Sonate en fa mineur K.387

Arcangelo Corelli Sonate en la majeur n°9 op 5

Alessandro Scarlatti Cantate «  Bella Dama di nome Santa

©DR

Sonate en ré majeur K.443

Sonate en ré mineur K.32

Bon sur la photo de la fin du concert il manque le staff de la com, alors une photo en plus !

L’avenir de ses artistes est assuré, trois musiciennes étaient enceintes sur le plateau, des futurs clavecinistes, chanteuses, violonistes ??? Les bébés en gestation ont entendu ce samedi de la bien belle musique. On attend maintenant les nuits de la viole de gambe, des baroqueux, de l’accordéon, de Monteverdi, de St Petersburg…il doit bien y avoir quelques raisons pour nous faire vibrer sur France Musique !…vous avez dit Beethoven…comme c’est bizarre…

 

Articles similaires

Laisser un commentaire