« TENZO » : Intense !

TENZO 

un film de Katsuya Tomita avec Chicken Kawaguchi, Shinko Kondo, Ryugyo Kurashima

sortie le 27 novembre 2019

L’HISTOIRE

Chiken et Ryûgyô sont deux bonzes de l’école bouddhiste Sôtô. Ils se sont connus pendant leur apprentissage spirituel. Chiken, qui vit avec sa femme et son fils à Yamanashi, s’investit dans la prévention du suicide et dispense les préceptes d’une alimentation végétale et zen. A Fukushima, Ryûgyô, seul, fait face aux ravages du tsunami. Son temple détruit, il travaille au déblaiement de la région et accompagne les victimes relogées en préfabriqués.

L’AVIS

Enfin Tenzo, ce film magistral sort sur les écrans. Non nous ne sommes pas dans un documentaire comme dit le stupide intitulé dans les médias, on est face à un vrai film. Il est construit comme tel avec un début, un milieu, une fin. On est dans une fiction du vécu ; tout ce qui est à l’image aurait pu se produire, s’est produit, dans le réel. Le travail de recherche documentaire est exemplaire, et les participants qui « jouent » sont tous des moines de ce courant Sôtô. A travers plusieurs chapitres, on vit le quotidien de ces moines et leurs questionnements ; on est fasciné par leur éthique, leur conception de l’être humain, leur recherche de ce qu’ils appellent l’illumination. La forme du film s’inspire de cette dualité entre le bouddhisme et la vie de tous les jours qui n’est pas aisée à concevoir. La catastrophe de Fukushima est bien sûr extrêmement présente dans le film, rien ne pourra plus être comme avant au Japon; et  pour la séquence étonnante avec la nonne et son discours on doit voir Tenzo. C est vraiment un film intense !

 

Articles similaires

Laisser un commentaire